Willy DEL ZOPPO - BURNING INSTANTS

du 19/05/2013 au 22/06/2013

Le temps file, nos vies se consument. Que reste-t-il de nos espoirs et de nos élans ? Des petits tas de cendres cachés dans les recoins de notre mémoire. Les années s’écoulent sans revenir. Et nos embrasements éclairent toujours plus profondément  le puits borgne du néant qui nous attend. Burning Instants est une approche photographique de moments où des objets aux formes définies deviennent la proie d’une danse flamboyante qui les soustrait à leur forme première pour les rendre aux forces de vie et de mort gouvernant l’univers. Mais ce processus entropique ne débouche pas sur des regrets ou des déceptions. Car malgré la certitude qu’un inéluctable nous attend, toujours, de nos cendres, ainsi qu’un Phénix, nous renaissons. Et dans cette dialectique entre le fixe et le mouvant, entre le feu et les choses, se manifeste la fragilité de notre éphémère existence, mais également  sa richesse et sa beauté.

 
  Philippe-Liev POURCELOT - Time Line

du 23/03/2013 au 11/05/2013

Time Line comporte initialement 365 photographies, soit approximativement une photographie prise toutes les 4 minutes, réalisées en 24 heures aux alentours du solstice d'été.
156 photographies (essentiellement réalisées de jour) sont présentées dans cette exposition sous la forme d'une ligne continue sur les murs de la galerie.
Cette série de photographies est issue de l'un des "tableaux" de la POEM (Petite OEuvre Multimédia) "Un temps soit peu" et sert de base aux vidéos "76x" et "84x" présentées lors de la même exposition.

 
  Philippe-Liev POURCELOT - Un temps soit peu...

du 23/03/2013 au 11/05/2013

 

Le pire c'est de vivre en se sentant à tout instant inscrit dans le temps, dans l'avancée du temps, de ne jamais l'oublier, de toujours se souvenir qu'on évolue dans le temps.
La lucidité est un acide.

Régis Jauffret

 

 
  Valérie LEGEMBRE - série EXEO2

du 12/01/2013 au 16/03/2013

Il s’agit de la deuxième exposition de cette artiste à la galerie. Lors de la première présentation de son travail «La puce à l’oreille» (voir Inforêves N° 73 de mai 2008) vous aviez pu apprécier son travail minutieux, novateur et étonnant en liaison avec l’infiniment petit. Invitée pour une résidence de 12 mois dans différents laboratoires de recherche du CEA de la région grenobloise Valérie Legembre restitue dans cette exposition ses expériences, ses échanges et ses observations sous une forme évidemment très personnelle...

 
© Galerie Vrais Rêves 2017