Eduard IBANEZ - "Au sens figuré" ou "En sentit figurat"

du 07/12/2001 au 26/01/2002

Notre visage, nos organes, nos membres sont, avant tout, des éléments d'un corps qui ressent. Des parties d'un corps qui ressent tout en étant englué par sa complicité physique avec le monde, d'un corps qui ressent tout en étant circonscrit par d'autres corps et d'autres visages. C'est de cette conception de la sensation, annoncée par des travaux photographiques antérieurs, que c'est servi Eduard Ibañez pour développer ce dernier travail intitulé Au Sens Figuré.

 
  Eduard IBANEZ - "El rostre circumscrit"

du 07/12/2001 au 26/01/2002

La présence émergente du visage circonscrit
"Un jour j'ai pris dans mes mains
ton visage Sur lui tombait la lune.
Le plus incroyable des objets
submergé sous le sanglot."
R.M. Rilke

 
  Alain HERVEOU - Kérurus

du 10/01/2001 au 25/02/2001

Là où est la mer, là où séjourna ma mère
 
Fermez les yeux et imaginez la mer aux grandes marées d'équinoxes, lorsque sur Kerurus elle se prend à imiter dans un raffut assourdissant la charge d'un troupeau.
Je l'entend ce tonnerre étourdissant. Je l'imagine ce petit enfant effrayé, perdu, fragile dans un bout du monde de sable et de rochers.

Ma mère…

 

 
© Galerie Vrais Rêves 2017