Marc LE MENE - "Still Lifes" - Natures Mortes

du 09/03/1990 au 28/04/1990

Malgré toute l'attention apportée au traitement des images nous ne pouvons en aucun cas garantir l'exactitude des couleurs.
Tirages "baryté" tirés, signés, datés, numérotés et colorisés par l'auteur.
Les photographies ne sont pas encadrées mais montées sous passe-partout biseauté de format 40x50 cm

 
  Danilo SARTONI - "Paysages"

du 12/01/1990 au 24/02/1990

Nous voilà face à des images, tantôt nettes tantôt floues, ce sont des images sous un voile léger et pourtant épais de matière, presque un pan charnel, cachant seulement une partie de la réalité représentée. Et c'est dans ce voile, technique propre à Danilo SARTONI, que nous voyons s'unir la spontanéité et l'instantanéité du Polaroïd à la préciosité de bien des papiers à dessin, ce voile gélatineux qui fait ressortir de plus en plus l'univers féérique et mystérieux. Il maîtrise donc la matière qu'il emploie en arrivant à des images jamais naturelles, jamais réalistes, jamais représentatives. Ce qui nous frappe encore chez lui, c'est l'emploi exclusif de l’expérimentation afin de  découvrir les possibilités inattendues du medium photographique. De plus, la couleur prend un aspect irréel, maquillée au vieillissement qui fait ressortir le côté exceptionnel des sujets choisis par l'auteur.
  Anna CHIARA STINCI

 
  Danilo SARTONI - "Nus masculins"

du 12/01/1990 au 24/02/1990

Danilo Sartoni nous offre une vision sensible du corps de l'homme pris dans sa nudité : celle d'avant le péché originel, à cette époque où être nu était un état naturel, quand la peur du corps n'existait pas, ce moment de délivrance que chacun retrouve lorsque l'on se défait de ses vêtements, lorsque l'on quitte son masque social et culturel.

Extrait d'un texte de Stéphanie Michut - 1999

 
© Galerie Vrais Rêves 2017