Philippe-Liev POURCELOT - points de vue : cinq propositions de regards contraints

du 07/03/2003 au 26/04/2003

A travers ces cinq propositions, j’ai cherché à m’affranchir de cette pratique courante qui consiste à choisir un point de vue quand on photographie. J’ai donc imaginé des procédés destinés à “automatiser” la prise de vues. Des “machines à photographier”, auxquelles j’ai délégué une part non négligeable de l’acte photographique : le cadrage.

Bien sûr, ces protocoles de prise de vues, qui fonctionnent comme des contraintes oulipiennes, sont en rapport avec le fait de voir, de regarder, de cadrer : c’est bien de photographie dont il s’agit.

 
© Galerie Vrais Rêves 2017