Philippe-Liev POURCELOT

France

Né en 1964 à Annecy, Philippe-Liev Pourcelot vit et travaille à Lyon.
Grand Prix du Salon International de la Recherche Photographique de Royan en 1993 et Prix du Mois de la Photographie de Talant en 1995, il a réalisé de nombreuses expositions en France et à l'étranger (Paris, Lyon, Arles, Wroclaw, Bratislava...).

Son travail est présent dans diverses collections publiques et privées (Bibliothèque Nationale de France, Musée National d'Art Moderne, artothèques...).
Il enseigne la photographie à l'Université Lumière Lyon 2 (Institut de la Communication).

 



  Time Line

du 23/03/2013 au 11/05/2013

Time Line comporte initialement 365 photographies, soit approximativement une photographie prise toutes les 4 minutes, réalisées en 24 heures aux alentours du solstice d'été.
156 photographies (essentiellement réalisées de jour) sont présentées dans cette exposition sous la forme d'une ligne continue sur les murs de la galerie.
Cette série de photographies est issue de l'un des "tableaux" de la POEM (Petite OEuvre Multimédia) "Un temps soit peu" et sert de base aux vidéos "76x" et "84x" présentées lors de la même exposition.

 
  Un temps soit peu...

du 23/03/2013 au 11/05/2013

 

Le pire c'est de vivre en se sentant à tout instant inscrit dans le temps, dans l'avancée du temps, de ne jamais l'oublier, de toujours se souvenir qu'on évolue dans le temps.
La lucidité est un acide.

Régis Jauffret

 

 
  points de vue : cinq propositions de regards contraints

du 07/03/2003 au 26/04/2003

A travers ces cinq propositions, j’ai cherché à m’affranchir de cette pratique courante qui consiste à choisir un point de vue quand on photographie. J’ai donc imaginé des procédés destinés à “automatiser” la prise de vues. Des “machines à photographier”, auxquelles j’ai délégué une part non négligeable de l’acte photographique : le cadrage.

Bien sûr, ces protocoles de prise de vues, qui fonctionnent comme des contraintes oulipiennes, sont en rapport avec le fait de voir, de regarder, de cadrer : c’est bien de photographie dont il s’agit.

 
  2923 Est, architectures afférentes

du 25/10/1996 au 30/11/1996

La carte IGN 2923 Est définit un territoire rectangulaire d’environ vingt kilomètres sur quinze, à l’intérieur duquel toutes les photographies de cette série ont été prises. A l’instar des archéologues fouillant minutieusement un champ préalablement quadrillé, j’ai recherché à l’intérieur de ce rectangle les constructions se rapportant au canal de Bourgogne.
Je me suis peu à peu construit une sorte
"d'archéologie imaginaire" ou chacune des architectures devenait vestige d'une organisation dont on aurait du mal à comprendre l'entière signification, trace d'une civilisation disparue...


 
  2923 Est, les routes

du 25/10/1996 au 30/11/1996

En réalisant les photographies de la série 2923 Est architectures afférentes, j'ai parcouru en tous sens les routes situées à l'intérieur du territoire défini par la carte IGN 2923 Est.
J'ai réalisé à cette occasion, et parce que je venais d'avoir 30 ans, 30 photographies prises au 1/30e de seconde en roulant à 30 km/h...

 
  mur / peau

du 25/10/1996 au 30/11/1996

Images apparemment simples de quelques bouts de murs de maison, ou de quelques parcelles de peau, toujours vus de près et occupant toute l’image, sans décor, ses photographies saisissent le lecteur par ce qu’elles comportent de sensuel et en même temps de froide abstraction.

 
  noir \ silence

du 16/09/1994 au 15/10/1994

Surfaces sensibles au passage du temps, surfaces sensibles à la lumière qui parfois fait surgir l'arête saillante d'un mur, parfois s'efface, cédant la place à des zones sombres jusqu'à la profondeur du noir.

Les murs sont pour moi des espaces de contemplation...

 
© Galerie Vrais Rêves 2017