Belles DECOUVERTES 2018 - Marielsa NIELS

Nous vous avions annoncé précédemment qu’une exposition “Découvertes” aurait lieu en mai - juin à la galerie. Les choix sont aujourd’hui définitifs et vous trouverez ci-dessous le nom des artistes, jeunes ou moins jeunes dont les travaux seront présentés. Une de leurs séries a, lors d’une rencontre au cours des cinq années passées, intéressé au moins une personne de notre équipe. Une nouvelle rencontre récente, un échange avec l’auteur a finalement permis  de confirmer, ou pas, le choix possible pour cette exposition.
A  noter  que  quelques  noms  pourraient  ne  pas  être  totalement  inconnus  aux  visiteurs fidèles qui suivent nos actions. Effectivement trois d’entre eux ont dans les dernières années été invités dans «La galerie fait sa Foire». La forme de leur travail n’étant pas tout à fait adaptée à la présentation «Foire» nous avons décidé de renouveler l’expérience dans le contexte de «Découvertes» plus généreux en possibilités scénographiques... 
A découvrir ci-dessous et à la galerie cette présentation «Découvertes» !



 
Technique
Photographie NB tirage impression numérique
Texte
Autres séries

Mots-clé associés
noir.et.blanc, portrait, argentique, archéologie, corps, humain, identité, matière, texture, empreinte






 

"A fleur de corps"

Une photographie empreinte de matières, de textures et de transparences; un grain oscillant entre marque et effacement; des flous qui exacerbent l'emmêlement du visible et du sensible... là réside la substance formelle d' "A fleur de corps".
Si l'individu et les mécanismes intimes qui participent à sa construction occcupent bien une place prégnante dans les recherches actuelles de Marielsa Niels, cette série en est sans nul doute une préfiguration construite et aboutie.
Ici, la photographe tente de sonder l'enveloppe corporelle de la conscience, examine les interstices entre apparence et essence, scrute les liens ténus de la transmission entre générations.
Son processus de création participe pleinement au développement de ces explorations. Comme un entrelacement de strates, les jeux de trois temps photographiques - trois générations d'individus - trois séries de corps, dévoilent la pluralité de ce qui nous anime et nous forge. Par transparence, au-delà de son caractère parfois trompeur, l'image du corps émerge alors comme la somme de nos héritages substantiels. A l'égal du grain qui le caractérise et marque tout à la fois la texture de la peau et un univers mouvant, ce travail joue de la lisière, du basculement. De la sorte, à travers la photographie sensible d' A fleur de corps, Marielsa Niels tend à rendre l'invisible et le perceptible tangibles.

Anne Eléonore Gagnon



© Galerie Vrais Rêves 2018