Bernard LANTERI - CIRCARE

Une rencontre à Arles en 1985 grâce à un ami commun. Depuis une relation entretenue d'année en année, une amitié photographique et une amitié tout court...
Son travail nous a toujours étonné car son approche est radicalement différente de ce qui se pratique par ailleurs. Peintre ou photographe? En fait il est les deux. La prise de vue, si elle existe, n'est qu'une infime partie de sa création. Tout comme le peintre il observe, il corrige, il complète ce qu'il a devant les yeux. Son imaginaire envahit l'espace photographique. Le résultat n'est, en définitive, que le reflet de cet imaginaire qu'il sait rendre visible ...



 
CIRCARE
50x60 et 60x70 cm

Mots-clé associés
noir.et.blanc, couleur, abstrait, fantastique, fiction, illusion, imaginaire, matière, mouvement, surréalisme






 

 Au sous-sol de la galerie nous présenterons Bernard LANTERI un photographe qui participe lui aussi à des expérimentations dans le domaine photographique. Il est plus proche d’un artiste plasticien que d’un photographe car chaque œuvre obtenue par une sorte de chorégraphie de ses outils lumineux qu’il déplace sur sa feuille blanche. Aucune référence directe à une quelconque trace de l’existant. Comme l’écrivait si bien Bernard Cathonnet « Ici, aucuns effets narratifs, aucun intellectualisme abscons ne viennent perturber une recherche pure, à la fois plastique et psychanalytique. Ombres et lumières de l’âme sont ainsi mises à jour, remettant à nue une mémoire profondément enfouie, notre mémoire. Cela bouleverse, questionne et nous contraint à un perpétuel et enrichissant dialogue entre nous- mêmes et ses images. Et la puissance du travail plastique ajoutée à la qualité purement photographique de ses tirages ne peut que confirmer la rigueur de sa démarche et la force de son propos. Par ses séries d’images, Bernard Lantéri a réalisé une œuvre au sens plein de terme, une œuvre parfaitement aboutie jusqu’à l’accomplissement et qui laissera une trace dans l’histoire de la photographie. »

Bernard Lantéri assure ici sa 200ème exposition. Il le souhaitait car il n’avait jamais oublié qu’il avait réalisé sa première prestation en galerie, à Vrais Rêves en 1986. Nous en sommes fiers aujourd’hui…



© Galerie Vrais Rêves 2020