PERCEPTIONS PHOTOGRAPHIQUES - Joyce PENELLE - Fiat Lux

Regroupés sous le patronyme de «perceptions photographiques» ces cinq artistes, Philippe Domergue, Marie-France Lejeune, Catherine Marcogliese, Joyce Penelle et Dominique Roux, explorent de façon parfois inattendue le domaine photographique. Bien que les thèmes abordés diffèrent nettement les points communs de leurs travaux restent nombreux. En effet, au delà de la simple apparence, ce sont finalement la subtilité, l’humour parfois, le détournement par leur mise en scène, le sacré et le profane qui les rapprochent. Sans oublier un autre paramètre important, et immédiatement perceptible dans l’exposition, l’aspect formel et le raffinement de la mise en oeuvre de leur travaux sur les murs ou dans l’espace du lieu qui les accueille. L’indispensable est donc bien présent, à nos yeux, pour enrichir généreusement l’oeil et l’esprit du regardeur.



 
Technique
Texte
Autres séries
Fiat Lux
80 x 120 cm
Tirage jet d’encre pigmentaire sur dibond

Mots-clé associés
couleur, corps, humain, lumière, série






 

Joyce Penelle a passé de longues heures à assister à des opérations chirurgicales. Mais où d’autres tourneraient de  l’œil face à la  terrible ouverture des corps, son œil a su tourner autour de l’acte chirurgical pour le transfigurer par l’acte photographique en des clairs- obscurs d’une grande plasticité. Attentive à la beauté du geste elle donne à ces opérations une véritable dimension de rituel destiné à redonner la vie.




Joyce Penelle a passé de longues heures à assister à des opérations chirurgicales. Mais où d’autres tourneraient de  l’œil face à la  terrible ouverture des corps, son œil a su tourner autour de l’acte chirurgical pour le transfigurer par l’acte photographique en des clairs- obscurs d’une grande plasticité. Attentive à la beauté du geste elle donne à ces opérations une véritable dimension de rituel destiné à redonner la vie.
Certaines de ces images tirées sur transparent sont fixées sur des panneaux lumineux  renforçant l’effet métaphorique de son travail.
D’autres, représentant différents gestes chirurgicaux sont tirées au format 120x80cm et placées aux murs
Des « objets photographiques » : Confrontations d’images à caractère religieux ou médical présentées dans du matériel de bloc opératoire (boites de pansements, bocaux, coupelles, verres bombés) détournées de leur fonction et évoquant tant par leur présentation que leur contenu les icônes, ex-voto ou vanités qui disent la fragilité de notre condition humaine, notre besoin de magie face à la mort.

© Galerie Vrais Rêves 2021