PERCEPTIONS PHOTOGRAPHIQUES - Dominique ROUX - Ceci n'est pas mon corps

Regroupés sous le patronyme de «perceptions photographiques» ces cinq artistes, Philippe Domergue, Marie-France Lejeune, Catherine Marcogliese, Joyce Penelle et Dominique Roux, explorent de façon parfois inattendue le domaine photographique. Bien que les thèmes abordés diffèrent nettement les points communs de leurs travaux restent nombreux. En effet, au delà de la simple apparence, ce sont finalement la subtilité, l’humour parfois, le détournement par leur mise en scène, le sacré et le profane qui les rapprochent. Sans oublier un autre paramètre important, et immédiatement perceptible dans l’exposition, l’aspect formel et le raffinement de la mise en oeuvre de leur travaux sur les murs ou dans l’espace du lieu qui les accueille. L’indispensable est donc bien présent, à nos yeux, pour enrichir généreusement l’oeil et l’esprit du regardeur.



 
Technique
Texte
Autres séries
Mise en (s)Cène
80 x 120 cm
Tirage jet d’encre pigmentaire contrecollé sur dibond

Mots-clé associés
couleur, autoportrait, corps, humain, installation, mise.en.scène






 

Dans cette installation Dominique Roux met en  résonance l’univers religieux et l’univers chirurgical. Il revisite l’histoire de l’art qui a souvent questionné et représenté le corps dans sa dimension religieuse (Cène, Piétas, Descentes de croix, Vanités), ou médical (leçons d’anatomie, dessins anatomiques, cabinets de curiosité).



Au centre, une table d’opération sur laquelle est projetée à la verticale sur le ventre d’un mannequin une vidéo de 16 minutes : des mains gantées de chirurgien se livrent à une simulation d’opération . Petit à petit par un glissement progressif l’acte chirurgical se transforme en préparation culinaire pour se terminer par une sorte de repas ou de Cène.

Série « Champs opératoires » :

Confrontation du champ photographique et du champ opératoire qui lors des opérations fragmentent et délimitent la zone de travail jusqu’à l’abstraction. Il s’agit de 12 « natures mortes / vanités » où des mains gantées de chirurgie travaillent différentes matières désignées comme des « cycles » (cycle de la chirurgie, cycle des os, cycle du sang, cycle de l’eau, cycle des instruments, cycle de la chimie,  cycle de l’électricité,  cycle de l’magerie … etc.…)  Chaque image 50x65 cm contrecollée sur aluminium est accompagnée de textes qui mêlent le discours médical et le discours religieux, et entremêlent le profane et le sacré, le scientifique et le trivial.

Son site est consultable sur www.dominiqueroux.com

© Galerie Vrais Rêves 2021